Société: La Première Dame souhaite l’implication des femmes dans la lutte conte l’immigration clandestine

 C’est dans un réceptif hôtelier de la place ce 7 février 2019, que s’est tenue la28ème Assemblée Générale du club Soroptimist International sous le thème ; « Femme, environnement et Civisme ».  L’événement a connu la participation de plusieurs participantes venues du Mali, de la Sierra-Leone, du Nigeria et du Benin également. Cette cérémonie a été Présidée par la Première Dame de la République de Guinée, Mme  Djènè Condé qui a mis l’occasion à profit pour demander aux femmes du continent africain, leur implication dans la lutte contre l’immigration clandestine

Le  Club Soroptimist est une organisation internationale de femmes engagées dans les affaires et dans la vie professionnelle. Elle regroupe plus de 70.000 membres œuvrant à travers des projets de service afin de promouvoir les droits humains et le statut de la femme.  Le Club Soroptimist international agit pour le bien être de la femme et de l’enfant ; il construit des écoles, des forages, des maternités pour le bien être de la femme et de l’enfant.

Dans leurs allocutions, les membres du Club ont vanté les mérites de la Première Dame, surtout dans son engagement pour le leadership de la femme et de l’enfant et ses efforts pour  dans l’accompagnement des femmes dans les activités génératrices de revenus.  

Pour la Présidente de la Fondation PROSMI, les femmes africaines subissent beaucoup de fléau. Elle a cité entre autres le manque de choix et de détermination dans les décisions ; elle les a interpelées à se doter de courage et d’abnégation afin de maintenir leur équilibre dans la société.

«  La femme se retrouve souvent la situation qu’elle n’a pas choisi. La femme doit choisir, soit des études, soit un métier. Voilà ce que nous souhaitons pour les femmes. Une fois qu’on a fait ce choix, s’ajouteront d’autres qui vont nous libérer afin d’avoir une vie meilleure », a-t-elle fait comprendre.

Mme Djènè Condé dans son intervention aaussi insisté sur la question d’immigration clandestine. A cet effet, elle exhorte les femmes à retenir les enfants afin d’éviter des morts en Méditerranée. 

« Je lance un appel à toutes les femmes présentes ici à retenir les enfants en Afrique. Il y a trop de mort en Méditerranée. Pourtant, il y a de quoi faire en Afrique. Et c’est à vous les associations d’aider ces jeunes, leur tendre la main pour ne pas qu’ils aillent mourir en mer », a-t-elle insisté avant d’estimer que levrai bonheur qu’on puisse gagner se trouve chez soi.

La Première Dame de la République a remercié les organisatrices pour cette initiative. Puis, elle les a rassurées du soutien  de la fondation PROSMI afin de promouvoir le Soroptimist international en Guinée et partout où le besoin se présente.