Les statistiques du VIH/SIDA dans notre pays, ne sont guère reluisantes ;  avec un taux de séroprévalence qui se situe autour de 1,7% au sein de la population guinéenne dont 2,1% de femmes infectées contre 1, 2% d’hommes. Les jeunes de 15 à24 ans sont également touchés à 0,9%.

Madame Djènè Condé a présidé ce samedi, 08 Décembre 2018 au Centre Médical Communal deMatam, une des cérémonies de célébration du mois du SIDA en Guinée, placée sous le thème : « Connais ton statut » ; elle a mis l’occasion à profit pour inviter les populations à se faire dépister volontairement, afin de limiter la propagation de l’épidémie. PROSMI, qui pourla circonstance a bénéficié de l’appui de l’Ambassade de la République Populaire de Chine, a offert dix lits au centre afin d’améliorer les conditions d’hospitalisation des patients, particulièrement ceux vivant avec le VIH

 

Les populations de Matam ont réservé un accueil chaleureux à la Première Dame de la République et sa suite. En compagnie d’une forte délégation dont les ministres de la Santé Gnakoï Edouard Lamah, de l’Action Sociale Mme Mariama Sylla, de l’Ambassadeurde la République Populaire de Chine HUANG WEI et son épouse YU HUI, du Secrétaire Exécutif du CNLS Dr Abass Diakité. On notait également la présence de plusieurs Ambassadrices ou épouses d’Ambassadeurs, de représentants du système des nations unies, des ONGs, et d’associations de personnes vivant avec le SIDA, …

Au cours de la cérémonie, deux faits ont particulièrement attiré l’attention de la Présidente de la Fondation PROSMI ; Dame Marie Loua a découvert son statut sérologique positif au cours d’un test anodin en 2001 ; depuis dix-sept ans elle mène une vie normale car très tôt, elle a su qu’elle vivait avec le VIH. Son témoignage a montré qu’être séropositif n’est plus une fatalité. Et l’annonce de la naissance d’aucun enfant séropositif depuis plus d’un an dans leur structure sanitaire par les autorités du CMC de Matam.

 

C’est pourquoi, dans son intervention, Madame Djènè Condé a tout en remerciant les acteurs de la lutte contre le SIDA et les progrès réalisés en vue de son éradicationà   inviter les populations à se faire dépister, pour continuer dans la dynamique de la victoire sur l’épidémie : « En  choisissant pour l’année 2018 le thème « Connais ton statut »  l’ONUSIDA  s’engage dans la droite ligne de l’éradication de  la pandémie ; en effet, les progrès réalisés dans la lutte contre le SIDA ont eu pour corolaire,  la réduction du nombre décès dus au SIDA, l’augmentation de personnes séropositives  sous ARV, la réduction de nouvelle infection 

Malgré tout, nous avons des raisons de nous inquiéter car 25 pour cent de personnes vivant avec le VIH ne connaissent pas leur statut. La connaissance de son statut par une personne vivant avec le virus du Sida, lui permettra non seulement  par la prise de médicaments de ne pas être surinfectée et surtout de ne pas procéder à de nouvelles transmissions. Connaitre son statut est vital pour tout un chacun et essentiel pour l’éradication  de la pandémie »

 

A noter que, beaucoup d’efforts ont été fournis par la Première Dame de la République  et sa Fondation dans la lutte contre le VIH/SIDA. Elle a encore une fois de plus, tendu la main aux partenaires pour réussir l’éradication de la pandémie  en Afrique, particulièrement en Guinée